Google+ Followers

quinta-feira, 9 de julho de 2015

digne : un musée pour découvrir la lavande en son et en lumière

Situé boulevard Gassendi, le Musée de la lavande a été inauguré vendredi. Visite guidée...

Celia Nicolosi devant les alambics situés dans la cour. En été, ils distilleront afin que les visiteurs comprennent leur fonctionnement. PH. S.J.


Philip Nicolosi a inauguré le musée devant une cinquantaine de personnes, vendredi soir, dans la cour de la médiathèque. PH. S. J.


Le musée de la lavande, c'est un peu notre Futuroscope dignois !" plaisantait Philip Nicolosi, perché sur son estrade, vendredi soir. Patricia Granet, Jean-Yves Roux et bien d'autres avaient fait le déplacement pour prendre part à la visite du musée, qui a ouvert ses portes il y a trois semaines environ.

C'est après avoir traversé une cour dans laquelle sont postés trois alambics qu'on accède aux salles d'expositions. C'est là qu'on comprend la référence au parc du Futuroscope. "La visite se fait dans le noir. On se déplace en suivant l'éclairage, qui illumine un panneau puis un autre. Le visiteur se laisse alors bercer par les commentaires et la musique et évolue tranquillement pendant une cinquantaine de minutes, explique Célia Nicolosi, la gérante de la boutique "Les lavandières en Provence", dont le musée est mitoyen.Ce genre d'exposition est rare. Elle fait appel à de la domotique. Ça nous a pris deux ans pour la concevoir et la mettre en place."

En arpentant la première salle, le visiteur pourra découvrir les mythes et les légendes qui entourent depuis des siècles la précieuse fleur bleue.

La deuxième salle, plus vaste, aborde l'histoire du travail de la lavande. "Nous n'avons pas voulu faire une exposition de cuivres, explique Célia Nicolosi, en référence aux alambics. Nous avons davantage souhaité raconter le métier de lavandiculteur à travers les âges. Cela englobe les difficultés du métier, mais aussi l'évolution des techniques."

Enfin, la visite se termine dans une troisième salle, devant une télévision. Dessus y sont projetés des courts films. On y découvre la Foire de la lavande, le Corso ou des photos de paysages des environs. Dans cette pièce, c'est plutôt les déclinaisons culturelles de la lavande qui sont présentées.

Des fonds privés ont permis la réalisation du musée, même si des aides du programme européen Leader, du Département et de la Région sont venues compléter son financement. D'une surface de 75 m², le musée est petit. "Il tient dans un mouchoir de poche" reconnaît Philip Nicolosi.

Mais l'homme, insatiable, a déjà d'autres idées en tête. Il évoquait, à demi-mot vendredi soir, d'éventuels projets de musée... à Shangai et en France.

Musée de la lavande, 32 boulevard Gassendi. Entrée : 5,50 €, gratuit - de 14 ans. Ouvert du lundi au samedi de 10 h à 19 h (sauf lundi dès 12 h), et 7j/7 en juillet-août : 7j/7 de 10 h à 19 h. Renseignements au 04 92 31 14 90.



fonte: @edisonmariotti #edisonmariotti http://www.laprovence.com/

Nenhum comentário:

Postar um comentário