Google+ Followers

sexta-feira, 3 de julho de 2015

Le Corbusier: l'architecture du XXe siècle s'offre un musée vivant à Roquebrune - L'architecture du XXe siècle s'offre un musé

Pas peu fier. Pas moins ému non plus d'en être arrivé là.« Enfin », soufflait-il vendredi soir. Patrick Césari, maire de Roquebrune-Cap-Martin et vice président du conseil départemental était enthousiaste à l'idée d'inaugurer un site phare pour sa ville. Un site majeur pour l'histoire de l'architecture du XXe siècle et la conservation de l'œuvre d'un de ses maîtres : Le Corbusier.

Ce, en présence Géraldine Byrne Nason, ambassadeur d'Irlande, de Bernardino Regazzoni, ambassadeur de Suisse et d'un public nombreux.


L'architecture du XXe siècle s'offre un musé - 29733960.jpg
La Villa Eileen Gray, mais aussi Le Cabanon de
 Le Corbusier, les unités de camping, sont désormais ouverts aux visites.

Le cabanon du Suisse, concepteur de génie, ses unités de camping, la Villa E 1027 de l'Irlandaise Eileen Gray et la guinguette l'Étoile de mer forment désormais un ensemble cohérent sous l'appellation de « Cap Moderne ». Allusion au site ancré au pied du Cap Martin et à sa vocation de musée de l'art moderne.

20 ans pour que le projet aboutisse
« Depuis près de vingt ans, il n'y a eu que des obstacles pour voir aboutir ce projet, reconnaît Patrick Césari. Mais en faisant preuve de persévérance, en oubliant les oppositions de détail, les réticences, pour se concentrer sur l'essentiel : la préservation de ce site fabuleux, nous y sommes parvenus. Désormais il va falloir convaincre ceux qui n'ont pas mesuré l'intérêt supérieur de ce lieu, qu'il en vaut la peine et qu'il faut investir pour le conserver. Mais je crois que nous réussirons »

Propriété du Conservatoire national du littoral avec le soutien financier de la Ville de Roquebrune-Cap-Martin, le site a fait l'objet ces derniers mois d'une réfection complète depuis l'ancienne gare SNCF de Cabbé (entrée du musée) jusqu'aux bâtiments eux-mêmes sur le Sentier des douaniers.

Il a fallu ainsi solliciter le concours de la SNCF qui a joué le jeu et mis à disposition un wagon de fret transformé en accueil librairie et qui a octroyé l'utilisation du hangar désaffecté qui sert désormais de vitrine publicitaire à l'ensemble Cap Moderne en arborant les trois visages d'Eileen Gray, du Corbusier et de Thomas Rebutato.

L'entrée de ce musée architectural est ouverte au public mais restreinte à un petit nombre de visiteurs « qui doit être maîtrisé en groupes restreints de part la fragilité des édifices et la valeur inestimable de ce patrimoine », a insisté Michael Likierman, membre de l'association Cap Moderne qui gère le site.

De son côté, Odile Gauthier, directrice du Conservatoire du littoral, a rappelé les étapes successives pour parvenir à réunir l'ensemble.

« Le conservatoire a acquis le cabanon en 1979, la villa E 1027 n'a pu être rachetée qu'en 1999 et c'est grâce à la donation des héritiers de Thomas Rebutato en 2000 qui ont cédé le bar restaurant et les unités de camping que nous avons pu réunifier l'ensemble. Puis, il a fallu procéder aux travaux de réhabilitation. La très forte proximité de ces trois œuvres architecturales fondues dans la végétation méditerranéenne en fait un site exceptionnel. Mais le conservatoire ne pouvait pas tout faire seul et l'aide des collectivités et du ministère de la culture a été nécessaire pour parvenir à cette première étape. »

Depuis la gare de Cabbé, les visiteurs vont pouvoir redécouvrir la conception avant-gardiste et la conceptualisation architecturale des bâtiments de Cap Moderne.


Un laboratoire de la création architecturale

L'association Cap Moderne se veut très ambitieuse pour ce site et ne souhaite surtout pas le cantonner au seul rôle « d'attrape-touriste ». Le projet final va bien au-delà du simple musée et veut installer un « campus-laboratoire international d'architecture vivante », s'enthousiasme Michael Likierman.

Car selon le mécène idéaliste et amoureux convaincu de l'œuvre de Le Corbusier, « ce projet se fonde sur la connaissance et l'échange de points de vue autour du travail des artistes. De nombreux chercheurs, architectes, étudiants, artistes vont vouloir venir disséquer ce site, le scruter pour mieux apprendre. C'est pourquoi nous comptons poursuivre l'acquisition de terrains mitoyens pour l'édification de bâtiments d'accueil et de recherche. Nous avons gravi une marche déjà mais le chemin n'est pas terminé. »

Et de lancer un nouvel appel à la générosité et au mécénat pour financer de telles infrastructures.

Les visites s'effectuent sur réservation, du mardi au dimanche.

Départs à 10h et 14h30. Durée de la visite : approximativement 2h30.

Tarifs : 15 euros, 10 euros (enfants,familles à partir de 4 personnes, étudiants, demandeurs d'emploi sur présentation d'un justificatif en cours de validité).

Gratuité : enfant de moins de 7 ans.



fonte: @edisonmariotti #edisonamariotti http://www.nicematin.com/roquebrune-cap-martin/le-corbusier-larchitecture-du-xxe-siecle-soffre-un-musee-vivant-a-roquebrune.2271605.html

Nenhum comentário:

Postar um comentário