Google+ Followers

segunda-feira, 15 de junho de 2015

Histoire et tradition. Le musée du Linkin ne perd pas la mémoire.

Il ne paye pas de mine le petit musée du Linkin, un peu isolé au bout de la rade. Pourtant, quand on passe la porte, on trouve une autre porte, puis un escalier, puis....

C’est un peu le fouillis dans l’entrée du musée. « Nous venons d’ouvrir pour la saison, après des travaux de mise aux normes pour l’accueil des personnes à mobilités réduites. »Christiane Penvern accueille les visiteurs avec un grand sourire, sa bonne humeur et son envie de partager.



Scène de la vie misérable dans une ferme bretonne
à la fin du XVIe siècle, les personnages sont en cire. | O-F



La scène de complot dans un bois retrace une époque de la Révolution. | O-F


Reconstitution en cire : Charles Le Goffic et
Ernest Renan trinquent à l’Estaminet, fin XVIIe. | O-F



Le musée de l’Histoire et de la tradition bretonne, également appelé le musée de cire à cause des personnages façonnés qui peuplent les étages, renferme un mélange de documents rares, de coiffes et costumes de Bretagne, d’objets appartenant à d’autres siècles.

Trois périodes distinctesLe musée met surtout l’accent sur trois périodes qui ont bouleversé l’histoire du Trégor et de la Bretagne.La période de la révolution française dans la région ; la Guerre 14-18 et la Seconde Guerre mondiale.

Depuis 1993, Denise Penvern, bénévole, assure les visites seule durant la mi-saison. « L’été, je suis secondée par deux ou trois jeunes filles », assure-t-elle.

La visite commence par le couloir ou l’on découvre une collection d’image d’Épinal.Plus loin, des cartes du XVIe siècle, en parfait état, racontent, aussi bien que des livres, l’évolution de la Bretagne et l’érudition de ses concepteurs. Partout des documents historiques, gravures, décrets, monnaies, timbres… tapissent les murs. « Tous sont des documents authentiques réunis par Jacques Khanzadian, historien et géographe à l’origine du musée (1989) », précise la gardienne des lieux.


fonte: @edisonmariotti #edisonmariotti 
http://www.ouest-france.fr/histoire-et-tradition-le-musee-du-linkin-ne-perd-pas-la-memoire-3411123

Nenhum comentário:

Postar um comentário