Google+ Followers

terça-feira, 21 de julho de 2015

Nippon-Fiction et jeux d'enfants au Musée National des Beaux-Arts du Québec (PHOTOS)

Québec – Cet été, le Musée national des Beaux-Arts du Québec mise sur les familles avec des ateliers de bricolage, deux parcours sur tablette électronique et une exposition pour enfants.


Avec Nippon-Fiction, l’artiste Cynthia Dinan-Mitchell a investi le salon Paul-Rainville du Musée des Beaux-Arts du Québec (MNBAQ). L’espace, qui d’ordinaire accueille réunions et cocktails, verra défiler enfants et parents jusqu’au 27 septembre.

La petite sœur de l’exposition Inspiration Japon est le fruit d’une carte blanche offerte à l’artiste multidisciplinaire de Québec. C’est aussi, en quelque sorte, la continuité d’une installation montrée à Longueuil en 2012, Western Wasabi. «C’est effectivement cette exposition de 2012 qui nous a donné le goût de travailler avec Cynthia Dinan-Mitchell», se se souvient Anne Eschapasse, directrice des expositions et de la médiation du musée.

Regarder avec les mains

«Fait rare dans un musée: les enfants vont pouvoir toucher à certains éléments présentés», annonce Marie-Hélène Audet, coordonnatrice à la médiation du MNBAQ. En effet, à l’exception de quelques vitrines qui protègent les œuvres les plus fragiles – des vases et des œufs de céramique entre autres –, une majorité d’objets peut être regardée avec les mains.

C’est le cas des huit masques de samouraïs solidement fixés au sol dans lesquels les enfants peuvent poser leur visage le temps d’une photo.

Plus loin, un dragon noir en peluche «protège ses cocos dans un bac de riz», explique l’artiste. Ces quelques dizaines d’œufs en tissu peuvent être déplacés et empilés par les enfants au gré de leur fantaisie.

Un salon de thé avec coussins et théières en fonte – donc incassables – a également été aménagé. On y trouvera bientôt des livres sur le Japon que les enfants pourront feuilleter.


Kim Chabot











Une offre familiale bonifiée

En marge des expositions Inspiration Japon et Nippon-Fiction se tiendront divers ateliers de bricolage inspirés du pays du Soleil-Levant tout l’été : assemblage de petits théâtres portatifs (butaï), peinture d’un cerisier (sakura) et fabrication de cerfs-volants en forme de carpe (koinoboris).

Cette dernière activité sera offerte au jardin Pellan pendant les vacances de la construction, mais aussi à la Place de la famille le Lait du Festival d’été de Québec du 10 au 19 juillet.

À cela s’ajoute un nouvel abonnement familial de même qu’un médiaguide remplaçant l’audioguide. Proposant deux parcours pour enfants (5 à 8 ans et 9 ans et plus) en plus d’un trajet pour adulte, l’outil a été réalisé en cinq mois grâce au Plan culturel numérique du Québec, expose Marie-Hélène Audet.

Par ailleurs, les expositions sur Riopelle, Leduc, Pellan et Lemieux auront leurs propres parcours sur tablette dès l’hiver prochain, affirme Mme Audet. « L’offre familiale va vraiment se concentrer sur les expositions permanentes », assure-t-elle. Les salles permanentes à venir auront également leurs parcours, conclut la coordonnatrice.

Maximiser sa visite au musée

Dès cet été, les familles recevront un court guide afin de maximiser leur expérience dans l’institution de la Grande-Allée. Elles y trouveront des consignes et des trucs pratiques de même que des « astuces pour apprécier les œuvres d’art en famille », signale la coordonnatrice de la médiation culturelle.



fonte: @edisonmariotti #edisonmariotti
http://quebec.huffingtonpost.ca/2015/07/06/nippon-fiction-musee-beau_n_7740500.html

Nenhum comentário:

Postar um comentário