Google+ Followers

domingo, 9 de agosto de 2015

Musée d'archéologie à Tétouan

Il est situé au centre ville à l'intersection entre la Médina et la ville moderne. Il occupe un édifice construit spécialement pour cette fin en 1939 et inauguré le 19 juillet 1940. Il revêt une grande valeur scientifique et patrimoniale.


la majorité des objets qui y sont exposés proviennent de fouilles anciennes et modernes entreprises dans le nord du Maroc.Ils donnent une idée sur la préhistoire comme l'histoire préislamique (phénicienne punico-maurétanienne et romaine) et islamique de la région, rapproche le visiteur du passé et de ses habitants et lui offrent une image concrète sur le mode de vie. Le matériel archéologique est riche et diversifié: céramique, amphores, mosaïques, inscriptions, stèles, éléments d'architecture, monnaies antiques, outils préhistoriques en pierre et en os, restes fauniques etc...

Le musée se compose d'un jardin de style andalou, d'un vestibule, de trois salles d'exposition permanente, d'une salle de projection, d'un petit atelier de restauration, d'une réserve et de bureaux administratifs.

L’exposition :

la visite du musée concerne les espaces suivants:

Le jardin de style andalou : Il offre au visiteur six mosaïques romaines datant de la fin du Ilèrne siècle ap. J.C. et trouvées à Lixus, une collection de stèles funéraires islamiques provenant du cimetière de Tétouan (XVI et XVII ème siècle), un ensemble d'amphores romaines de formes différentes, inscriptions lybiques et lybico-latines, un matériel divers provenant de Lixus et de Tamuda:moulins, bases de statues portant des inscriptions latines, des citernes en pierre, des chapiteaux en marbre, des colonnettes et des lavoirs en pierre, des vestiges portugais mis au jour à Qsar Es- Seghir.

Le vestibule.

A partir du jardin, on accède à ce petit espace où sont présentées deux mosaïques romaines (celle des trois grâces et celle du voyage bacchique) découvertes à Lixus et datant de la fin du Il ème siècle après J.C.

La salle 1:

le vestibule introduit le visiteur à l'intérieur du musée à traverse un petit couloir et arrive à la première salle réservée aux traces préhistoriques d'occupation de la région (500 000 ans) jusqu'aux époques médiévales ( XVIème siècle). Entre autres, sont exposés des outils préhistoriques en pierre taillée (Acheuléen, Moustétien, Atérien, Ibéraumaurisien, Néolithique) mis au jour à Oued Marti , Had Gharbia et M'zora..., de la céramique néolithique et des restes fauniques trouvés dans les grottes de Ghar Kahal et Taht Ghar. On peut aussi admirer le fameux monument mégalithique de M'zora à travers une maquette, un fragment de gravure rupestre et deux meules néolithiques.

La salle présente également des restes punico-maurétaniens comme le sphinx en marbre, des lampes en terre cuite, des témoins romains comme la sculpture en bronze de la lutte entre Hercule et Antée, de la céramique et autres éléments en bronze. Ces témoignages proviennent de trois sites principaux: Sidi Abdessalam del Bhar, Tamuda et Lixus.

Les vestiges islamiques comme les carreaux de zéllige, les fragments de margelles de puits, les vases décorés, les lampes..., proviennent de Lixus et de Qsar Es- Seghir.
La salle 2 :

Connue par la salle des mosaïques, elle présente quatre des plus belles mosaïques romaines datant de la fin du Il ème siècle après J.C. et provenant de la ville antique de Lixus.

Le sol des chambres dans les maisons romaines était souvent pavé de mosaïques montrant des motifs géométriques et des scènes mythologiques.

Les mosaïques de cette salle ont été découvertes dans l'une des plus belles maisons: la maison de Mars et Rhéa Sylvia:

1- la mosaïque de la rencontre du dieu Mars et de la "déesse" Rhéa Sylvia installée sur le mur au fond de la salle. Outre l'emblème central, la mosaïque présente des motifs géométriques de couleurs vives.

2- la mosaïque de Vénus et Adonis installée sur la paroi latérale gauche de la salle à partir de l'entrée.Les deux personnages sont presque nus, les pieds croisés et entourés d'Eros et d'oiseaux.

3- un pavement à motifs géométriques installé au sol au fond de la salle. Il constituait la continuité de la mosaïque de Vénus et Adonis.

4- la mosaïque installée au sol à l'entrée de la salle découverte dans l'une des chambres de la maison de Mars et Rhéa Sylvîa à côté de la première mosaïque. L'emblème circulaire central montre une scène mythologique.
La salle 3 :

A l'étage, le visiteur accède à la troisième salle réservée à quelques aspects du mode de vie de nos prédécesseurs dans la région du Nord Ouest marocain en général et de Tétouan en particulier.

La majorité des objets exposés concernent les époques antiques et essentiellement la période romaine. Ceux relatifs aux époques préhistoriques et islamiques sont moins importants en nombre.

Les thèmes présentés relèvent de l'armement (pointes de flèches en silex, brassard en bronze, poignard en bronze, boutons militaires en os ... ), de l'éclairage (lampes à huile en terre cuite et en bronze), des pratiques et rites funéraires (umes, patères, lacrimatoires, inscriptions ... ), de la religion (sculpture de dieux ou déesses, sculpture de la lutte d'Hercule et d'Antée ... ), de la maison et meubles romains (appliques de lits en bronze, objets de décoration en bronze ... ), de la cuisine et de la vaisselle (fragments d'oeufs d'autruche, fragments de vases néolithiques, plats, bols, jarres, couteaux en fer, brûle-parfums ... ), et autres aspects de la vie de l'époque romaine: la pêche, la couture, la musique, la médecine et la chirurgie

Le musée offre également au visiteur une vitrine présentant un échantillon intéressant de monnaies antiques (maurétaniennes ou romaines) découvertes à Lixus, à Tamuda et Tanger, un candélabre romain en bronze découvert à Lixus, un genou d'une grande statue en marbre et un buste de Caton d'utique.


Musée Archéologique de Tétouan 
2 rue Ben H’saïn, B.P. 41
Tétouan 93 000. 
Tél: (+212) 539 96 73 03


fonte: @edisonmariotti #edisonmariotti http://www.minculture.gov.ma/fr/index.php?option=com_content&view=article&id=80&Itemid=133&lang=fr

Nenhum comentário:

Postar um comentário