Google+ Followers

quarta-feira, 8 de julho de 2015

La Pologne, à travers les œuvres de Georges-Clément Swiecinski, s’invite cet été au musée de Guéthary.

Trois inaugurations en une ont lieu aujourd'hui au musée de Guéthary. À commencer par son cadeau d'anniversaire pour ses trente ans, une sculpture contemporaine du Bordelais Dominique André. Ensuite, l'exposition estivale « Une nouvelle création basque », avec quatre artistes, à parité hommes-femmes, deux du Pays basque français et deux du Pays basque espagnols. Et enfin, sa toute dernière salle rénovée, un espace de 100 m², dédiée aux « Histoires de Guéthary » et aux collections de Georges-Clément de Swiecinski.



La Pologne, à travers les œuvres de Georges-Clément Swiecinski, s’invite cet été au musée de Guéthary.


Elle est le fruit d'un an de travail collaboratif entre la directrice du musée, Danièle Serralta-Hirtz, l'adjointe du patrimoine, Anne Deliart, la muséographe, Isabelle Fourcade et la graphiste Coralie Herrador. Des panneaux thématiques illustrés invitent à une promenade dans le temps, à travers le regard du sculpteur polonais et de son œuvre.

Poésie et Coupe du monde

Est racontée sa venue en 1920 avec son épouse, sur les conseils de son ami et poète Paul-Jean Toulet, dans ce petit village de pêcheurs devenu une élégante station balnéaire, où se sont construites certaines des plus belles villas néo-basques, dont Saraleguinea. L'histoire de la pêche à la baleine et celle de la pelote sont évoquées, avec la Coupe du monde de 1952, gagnée par trois Guéthariars, mise en dépôt par la Fédération française de pelote basque.

Des témoignages enrichis grâce aux associations historiques du village, l'association de pelote Olharroa, le groupe de danse Getaria, le Syndicat des gens de mer et Getaria Orroitzen, la mémoire de Guéthary.

On trouve aussi des reproductions de cartes postales, photos et dessins, dont deux de Paul Klee, dont les originaux sont au musée de Berne. La visite se poursuit ensuite dans l'espace réservé aux œuvres de Swiecinski, complété par deux vitrines mettant en valeur les dessins de l'artiste, ainsi que des éditions originales et manuscrits de Paul-Jean Toulet.

Enfin, on découvrira la dernière acquisition du musée, « Le Centaure et Achille », une sculpture de Swiecinski, particulièrement remarquée au Salon d'automne de 1924. Ainsi, paré de ses plus beaux atours, ce Musée de France, situé dans un lieu unique, se prépare à festoyer avec ses 200 invités, à chanter avec le chœur Bihotzez et applaudir les danseurs de Getaria avant l'ouverture au public le 6 juillet.


Parc André-Narbaïts. Ouvert tous les jours sauf les mardis et dimanches, de 10 à 12 heures et de 15 à 19 heures. Tarif : 2 euros, gratuit pour les moins de 26 ans. 

fonte: @edisonmarioti #edisonmarioti www.musee-de-guethary

Nenhum comentário:

Postar um comentário