Google+ Followers

domingo, 15 de novembro de 2015

Museu Rodin reabre suas portas após 3 anos de reforma. -- PHOTOS - Le musée Rodin s'est refait une beauté

PARIS, 12 NOV (ANSA) - O célebre Museu Rodin, em Paris, reabriu suas portas nesta quinta-feira, dia 12, após três anos de intensa restauração, que custou mais de 16 milhões de euros. 



"Estamos em um lugar magnífico, renovado de modo majestoso. Em um mundo cheio de dúvidas, há mais do que nunca a necessidade de cultura. Mas, para realmente vivê-la, ela deve ser aproveitada por um grande número de pessoas", afirmou o primeiro-ministro francês, Manuel Valls, na reinauguração. 

"Em uma sociedade onde o virtual não tem mais limites, a obra de Rodin nos devolve o significado artístico da matéria", completou o premier. O museu era um dos 10 mais visitados na França. A diretora do local, Catherine Chevillot, explicou que a residência do escultor entre 1893 e 1917 "estava em um estado muito preocupante, o piso, as paredes e os tetos davam sinais alarmantes de fadiga". 

A estrutura datada de 1730, que se transformou em museu apenas em 1919, era um ponto obrigatório para os turistas mais exigentes e refinados e contava com uma média de 700 mil visitas por ano. 

"Além das fortes intervenções na estrutura, trabalhamos de modo profundo na apresentação das obras. O trajeto de 18 salas está mais fluido e o visitante terá, sem dúvidas, uma visão mais completa para refletir sobre o artista", explicou a diretora. 

"Nós realocamos mais de 500 trabalhos. É um número considerável. 

Não se trata de uma revolução, mas sim de um renascimento", completou Chevillot. Dos 16 milhões de euros investidos na restauração, 51% foram cedidos pelo Estado francês, e o restante, pelo próprio Musée Rodin, o único museu nacional do país a autofinanciar atividades e salários. 

Já entre as principais mudanças no interior do local, está uma iluminação em LED, um mobiliário "inspirado nos instrumentos de um ateliê" e a cor das paredes, que passou de branco para cinza, o que impede que os "mármores desapareçam e os bronzes fiquem contra a luz". (ANSA)



http://noticias.uol.com.br/ultimas-noticias/ansa/2015/11/12/museu-rodin-reabre-suas-portas-apos-3-anos-de-reforma.jhtm

Cultura e conhecimento são ingredientes essenciais para a sociedade.

Vamos compartilhar.




--fr

PHOTOS - Le musée Rodin s'est refait une beauté

ÉVÉNEMENT - L'hôtel Biron, situé dans le VIIe arrondissement à Paris, rouvre ses portes jeudi 12 novembre après trois ans de travaux et de fermetures partielles. L'occasion d'aller (re)voir "Le Baiser", "L'homme qui marche" ou "L'Âge d'Airain" dans leur sublime écrin.













Pendant toute cette agitation "Le Penseur", lui, est resté bien tranquillement assis dans son jardin. Après trois années de travaux et de fermetures partielles, le musée Rodin rouvre ses portes jeudi 12 novembre. Pour fêter l'événement, l'entrée sera gratuite ce jour-là. Depuis son ouverture au public en 1919, deux ans après la mort du sculpteur, c'est la première fois que l'hôtel Biron, situé dans le VIIe arrondissement parisien, bénéficie d'une telle campagne de rénovation. Coût de l'opération : 16 millions d'euros.

► Des travaux de grande ampleur
Avec 700 000 visiteurs par an, le musée Rodin fait partie des dix musées les plus visités de France. ''Nous avons beaucoup de touristes étrangers. Le musée séduit parce que l'hôtel Biron représente le bon goût à la française du XVIIIe siècle et parce que Rodin est un artiste universel dont les codes peuvent être compris par tous'', estime Clémence Goldberger, responsable de la communication. Mais le bâtiment n'a pas été conçu pour accueillir un tel public ni d'ailleurs pour abriter de telles œuvres. Sous le poids des sculptures – Les amants enlacés du "Baiser" pèsent à eux seuls 2,5 tonnes ! –, les planchers se sont affaissés. Rapiécés depuis des décennies, les parquets ont enfin été rénovés, tout comme les boiseries et les plafonds. Côté mise aux normes, l'établissement est désormais accessible aux personnes handicapées.

► Et la lumière fut
Un soin très particulier a également été porté sur l'éclairage. ''Contrairement à un tableau, une sculpture prend vie au fur et à mesure que la lumière se pose dessus'', raconte Clémence Goldberger. Un rayon de soleil effleure "L'Âge d'airain" et donne une nouvelle réalité à la matière, à la couleur, aux volumes, aux creux et aux rondeurs de ce jeune homme en bronze. La lumière naturelle entre à flot par les larges fenêtres qui donnent sur le parc. Et quand le beau temps n'est pas de la partie, de nouveaux spots, munis de capteur pour assurer une luminosité optimale, prennent le relai. ''Nous sommes vraiment passés au niveau supérieur en matière de présentation des œuvres'', avance Clémence Goldberger qui ne tarit pas d'éloge sur le mobilier et sur la peinture dont la teinte de gris a été spécialement élaborée pour mettre en valeur aussi bien les bronzes que les marbres.

► Nouveaux parcours et nouvelles pièces
Des salles auparavant dévolues à l'administration sont aujourd'hui dédiées à l'espace exposition. Cette réaffectation a permis d'établir deux nouveaux parcours circulaires, organisés de manière chronologique, au rez-de-chaussée et au premier étage. De nombreuses pièces ont ainsi pu être sorties des réserves. ''Nous avons voulu montrer plus de terres cuites et de plâtres car ils rendent compte de l'idée de départ d'une œuvre, de la recherche de positionnement. Ces plâtres étaient aussi utilisés par Rodin pour présenter son travail et trouver des commanditaires'', explique Clémence Goldberger. Des fragments de sculptures antiques, collectionnés par Rodin, passionné d'art gréco-romain, sont également exposés. Ces mains, torses et têtes étaient pour l'artiste une source d'inspiration matérialisée notamment dans ''L'homme qui marche'', cette puissante sculpture qui inspira, à son tour, des décennies plus tard, Giacometti.

Musée Rodin, 77 rue de Varenne, Paris VIIe. Tarif : 10 et 7 euros. Tous les jours sauf le lundi.

Nenhum comentário:

Postar um comentário