Google+ Followers

quinta-feira, 10 de março de 2016

Les trésors du musée de Budapest à Paris.

Édouard Manet, La Dame à l’éventail ou La Maîtresse de Baudelaire, 1862, huile sur toile, 90 x 113 cm (Budapest, musée des Beaux-Arts).



Les travaux de rénovation du Szépmuvészeti Múzeum, le musée des Beaux-Arts de Budapest, permettent au public parisien d'en découvrir les collections sans billet d’avion pour la Hongrie.


Les Galeries nationales hongroises présentent la production artistique du pays, mais aussi le meilleur de l’art européen, tant l’histoire de la Hongrie est liée à celle de l’immense Empire austro-hongrois et à la puissante dynastie des Habsbourg. C’est l’achat, en 1871 par l’État hongrois, des six cents chefs-d’œuvre de la collection des princes Esterházy, lesquels jouèrent un rôle clé à la cour de Vienne, qui constitue le cœur des collections. Si on ne retrouve pas, hélas, au musée du Luxembourg la célèbre Madone dite Esterházy de Raphaël, on peut y admirer des chefs-d’œuvre de Dürer, Cranach, Véronèse, Tintoret ou Goya. La politique d’acquisition avant-gardiste du musée dès la fin du XIXe siècle nous permet de découvrir des œuvres de Cézanne, Manet, Van Gogh ou Gauguin, de retour à Paris pour quelques semaines.







Cultura e conhecimento são ingredientes essenciais para a sociedade.

A cultura é o único antídoto que existe contra a ausência de amor.

Vamos compartilhar.







Nenhum comentário:

Postar um comentário