Google+ Followers

segunda-feira, 8 de agosto de 2016

Varsovie : l'émouvant musée de l'Insurrection. --- Warsaw: th Museume moving Uprising

Par Vidal Nicolas (depuis Varsovie) - Inauguré en 2004, Warsaw Pass (Muzeum Powstania Warszawskiego ) est assurément une visite incontournable pour mieux appréhender l'histoire de la capitale polonaise.


Situé à l'Ouest au coeur d'un ensemble de tours et de bureaux dans l'ancienne centrale électrique des tramways, il est recommandé d'opter pour le métro qui vous laissera à quelques centaines de mètres de l'entrée. Privilégiez également une visite matinale pour éviter l'affluence à l'achat des tickets mais également pour l'intérieur du musée, car même immense, la mise en scène de celui-ci présente des espaces étroits où il est difficile de circuler lorsque le flots des visiteurs s'épaissit au fil de la journée. Cela participe à une volonté assumée de plonger le visiteur dans une ambiance lourde et pesante.

L'insurrection de Varsovie : le massacre de la population

Le postulat historique du musée couvre tout aussi bien l'occupation allemande que la mise en place du régime communiste à la fin des combats apportant autant de douleur et de répression à la population de Varsovie. Ce fut au début du mois d'août 1944 que la résistance polonaise attaqua les allemands avec le peu de moyens dont elle disposait face à une Wehrmacht bien mieux équipée. Près de 150 000 polonais seront massacrés après deux mois de combats acharnés. On se souviendra de l'attente coupable de l'armée Rouge de l'autre côté de la Vistule, fleuve bordant Varsovie, laissant les insurgés se faire massacrer par l'armée allemande.

Le musée de l'Insurrection se découvre de façon chronologique. Vous apprécierez une foule de photos, de vidéos et d'éléments historiques extrêmement bien documentés et accompagnés d'un fond sonore entêtant qui fait penser à des battements cardiaques. L'accent est mis sur la détermination et le patriotisme des insurgés à libérer Varsovie du joug allemand. L'hommage est rendu aux grandes figures de l'insurrection et à ces milliers d'anonymes. 

La reconstitution d'une imprimerie clandestine, les différents uniformes de la résistance polonaise et de ses grades, la réplique de l'avion de ravitaillement qui s'abîma au-dessus de Varsovie ou encore les armes utilisées par les Polonais et les Allemands sont autant d'indices qui contribue à l'éclairage passionnant de cette période.

À noter des séries de clichés et de vidéos extrêmement violentes sur les exécutions et la barbarie de la Wehrmacht perpétrés sur les insurgés et la population de Varsovie. Elles sont positionnées dans deux structures en béton surélevées afin de limiter le visionnage aux adultes.





Fonte: @edisonmariotti #edisonmariotti

http://bscnews.fr/201608065757/voyage-culturel/varsovie-l-emouvant-musee-de-l-insurrection.html


Cultura e conhecimento são ingredientes essenciais para a sociedade.

A cultura e o amor devem estar juntos.

Vamos compartilhar.


--in via tradutor do google

Warsaw: th Museume moving Uprising

By Nicolas Vidal (from Warsaw) - Opened in 2004, Warsaw Pass (Muzeum Powstania Warszawskiego) is definitely a must visit for a better understanding of the history of the Polish capital.

Located in the West in the heart of a set of towers and offices in the old power station trams, it is recommended to opt for the subway that will leave you a few hundred meters from the entrance. also prefer a morning visit to avoid the crowds to buy tickets but also for the museum because even great, the staging of it this tight spaces where it is difficult to move when the waves visitor thickens throughout the day. This contributes to an assumed willingness to immerse the visitor in a heavy, heavy atmosphere.

The Warsaw Uprising: the massacre of the population
The historic assumption of the museum covers both the German occupation that the establishment of the communist regime in the fighting bringing much pain and punishment to the people of Warsaw. It was in early August 1944 that the Polish resistance attacked the Germans with the limited means at its disposal against a better equipped Wehrmacht. Nearly 150 000 Polish massacred after two months of fierce fighting. We will remember waiting guilty of the Red Army on the other side of the Vistula river bordering Warsaw, leaving the insurgents massacred by the German army.

The Uprising Museum discovers chronologically. Enjoy a wealth of photos, videos and historical elements extremely well documented and accompanied by a haunting soundtrack that reminds heartbeat. The focus is on the determination and patriotism of the insurgents to liberate Warsaw from the German yoke. The tribute is paid to the great figures of the uprising and thousands of anonymous.
The reconstruction of an underground printing press, the various uniforms of the Polish resistance and its ranks, the replica of the refueling aircraft that sank over Warsaw or the weapons used by the Poles and the Germans are so clues that contributes to the exciting lighting of the period.

Note extremely violent series of pictures and videos on executions and the barbarity of the Wehrmacht perpetrated on the insurgents and the population of Warsaw. They are positioned in two raised concrete structures in order to limit the viewing to adults.

Nenhum comentário:

Postar um comentário